La chasse à l’affût.

La chasse à l’affût, dénommée aussi « chasse individuelle » ou « chasse silencieuse » permet de répondre à des problèmes de développement localisé du grand gibier, dans des territoires trop petits pour chasser en battue au chien courant, en zone périurbaine, en zones proches de voies de circulation, et de réaliser du tir sélectif.

La chasse à l’affût se pratique à partir d’un mirador (mais pas que !)  placé dans un lieu régulièrement fréquenté par les animaux, et dans lequel se dissimule le chasseur, à l’aube et en soirée jusqu’au crépuscule. Ce mode de chasse perturbe beaucoup moins un territoire, la présence humaine étant moins facilement décelée par les animaux.

L’affût constitue avant tout à une période d’observation et de régulation :

Une période d’observation à la fois pour le plaisir propre à celle-ci et pour la possibilité, ainsi offerte, d’effectuer un contrôle quantitatif et qualitatif des espèces.

Une période de régulation car elle permet de procéder à un tir sélectif, d’élimination des animaux chétifs, malades ou déficients. Sans sous-estimer la possibilité d’effectuer un tir de récolte, il est primordial d’effectuer avant tout des tirs sanitaires.

En ce qui concerne l’équipement, il comportera une carabine de chasse munie d’une lunette réglée, ainsi qu’une paire de jumelles.

Concernant le tir, pour un tir propre et efficace, il faut certaines conditions :

  • L’animal doit être arrêté
  • L’animal doit être de travers
  • Aucun obstacle ne doit s’interposer entre l’animal et le chasseur.

Certaines règles de sécurité sont à respecter :

  • Tirer sans danger : compte tenu de l’allongement des distances par rapport au tir en battue, le chasseur doit être vigilant et il s’assurera qu’il peut tirer sans danger,
  • Tirer avec un calibre adapté (carabine à canon rayé munie d’une lunette bien réglée) exclure l’utilisation d’armes à canons lisses,
  • Pour l’affût, le tir s’effectuera sur le rebord du mirador,
  • Ne tirer qu’un animal parfaitement identifié et préalablement sélectionné,
  • Le tir s’effectue sans précipitation,
  • Le chasseur vise une zone réputée mortelle (cou ou cœur),
  • Le tir s’effectue à distance raisonnable (une centaine de mètres).

Le tir est interdit en cas de doute sur la sécurité, si l’animal est en mouvement et si un obstacle est présent au moment du tir.

Après le tir effectué, deux hypothèses s’offrent à vous.

Si l’animal est atteint, les dispositions à prendre sont :

  • La pose du bracelet de marquage
  • L’éviscération immédiate

Si l’animal s’enfuit, voici les principes à adopter :

  • observation du comportement de l’animal
  • repérage de sa ligne de fuite
  • recherche d’indices de sang, poils, os et marquage de ceux-ci
  • appel à un conducteur de chien de sang agréé.

Voici les règles à respecter pour la chasse à l’affût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *